WebProspect

lundi 16 novembre 2009

Blog qui soupire n'a pas ce qu'il désire.

Les passionnés de Twitter ont de l'attachement pour cet outil de microblogging . Puisqu'il est un réseau social à sa façon, 140 lettres à la fois, il est normal qu'il se frotte à d'autres réseaux.  L'on peut même se demander s'il fera le poids devant de grosse pointure comme Facebook. Plusieurs voient même des stratégie d'étranglement dans une guerre pour le contrôle de la recherche en temps réelle.  (voir l'excellent billet du bloggeur F.Cavazza à ce sujet). On y mentionne une guerre entre Facebook, le réseau contre Google, le moteur de recherche. Et Twitter pris entre les deux? Le temps réel comme enjeux sur le web? Mmm, on spécule ici.

Mettons de l’ordre:
1) “D’un côté, il y a l’information elle-même : plus il y a d’information, plus il est difficile de faire un tri manuel, et plus le service de Google est rentable”(citation prise sur Note d'un économiste).  Donc l'enjeu se passe sur le pouvoir d'un moteur de recherche.

2) Twitter peut etre un enjeu pour Facebook mais ce seront des pions dans une guerre plus grande: la participation de Microsoft dans ce dernier explique la stratégie d’étranglement (clairement exposé dans le  billet de Cavazza) et Google voit bien qui tire les ficelles (c'est Microsoft ). Donc l'enjeu se passe entre des Grands du Net.

3) Twitter est un OVNI et tant qu’il n’aura pas atterrit, on pourra spéculer sur l’impact final qu’il aura sur la planete Web. C’est un microblogging qui fait sa niche et menace d’autres écosystèmes (le RSS entre autre.) . Il modifie déjà certaines habitudes (ex: le site bit.ly comme hyperlien raccourcie).  Mais on ne peut pas encore voir son impact à long terme assuréement.

4) Placer Twitter comme le Saint-Graal à conquérir revient à désirer que cet outil ait une place prépondérante sur le Net.  Les passionnés du Twitter le croient, à ce que je vois.  La recherche en temps réel est un enjeu pour la blogosphère mais est-ce le cas pour les Grands du Net? Je crois que c’est un objectif secondaire dans une statégie globlale supérieure qui m’échappe (puisque je ne siège sur aucun CA chez les Grands). Les Grands doivent imprimer des billets verts avec leur machines. Twitter est un tuneup dans leur engrenage. Efficace mais pas incontournable.

L'enjeu est ailleurs, les Grands du Net cherche à devenir le Maitre du Monde Numérique, et toutes les batailles, les collines , les recoins qu'ils doivent investir, tenir ou gagner sont des enjeux.

La blogosphère fait de la science pure en parlant d’enjeu du temps réel avec le microblogging; les Grands font de la sciences appliquées en déployant leur arsenal sur le Net. Le désir des uns n’est pas le profit des autres…

 Twitter dans cet écosystème est comme un fil de presse que l'on suit 140 caractère à la fois, c'est aussi la discussion numérique autour de la cafetière du bureau que l'on capte (zeroseconde), mais il y a de la place pour d'autre outils qui s'adapteront à ce besoin social de se communiquer.
Que diriez vous d'un intermédaire entre Twitter et le blog, un genre de mini-tweet-blog de 140 mots pour communiquer une idée plus poussée au lieu d'un lien ou d'un état d'âme?

C'est plus ça qui menace Twitter.

Libellés : , , , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]



Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil